Sérum de Quinton, un remède vital - Dossier spécial

René Quinton fête ses 150 ans ! - Hommage

Ce scientifique français du début du 20e siècle était un autodidacte et un humaniste sincère.

La mer veille... - Article

Le "sérum de Quinton" : comment l'eau de mer est-elle transformée en plasma de Quinton ?

Plasma de Quinton - Un remède

A l'heure où les remèdes pullulent, découvrons un vrai remède vital, aux bienfaits indéniables.

Quinton, le sérum de la vie - Livre

Les auteurs, Rodet & Layet, offrent dans cet ouvrage (très complet) un travail global et pratique.

L'eau, la médiatrice - Film



Hommage : René Quinton a 150 ans !

Le "Sérum de Quinton" ou "Plasma Marin" a été mis en évidence par un français : René Quinton. Ce scientifique et humaniste est né en France, le 15 décembre 1866. Nous avons fêté, il y a peu, les 150 ans de sa naissance !

Né dans un milieu aisé, René Quinton oscillera entre une réalisation littéraire et une vocation scientifique. Les valeurs humanistes qui sont les siennes émanent de sa riche culture littéraire à laquelle s'allie une inspiration scientifique née de son sens de l'observation et de sa rigueur dans l'expérimentation. Combiné, cela donnera un talent de chercheur-scientifique intègre au service de son prochain. 

 

Le temps des découvertes

Ses observations et recherches donneront naissance à son livre de référence : "L'eau de mer, milieu organique" (1905). Il y expose sa compréhension du milieu marin et, surtout, sa correspondance avec le milieu intérieur de l'Homme (qu'il renommera le "milieu vital"). Il émet cette hypothèse, qui est porteuse d'une vague de remises en question pour la science moderne (mais aussi sur les origines de la vie), que le liquide dans lequel baignent les cellules de notre corps est identique au liquide marin originel. Son travail affirmera l'importance des oligo-éléments (ou trace elements en anglais) pour notre organisme et notre équilibre vital. Au gré de ses expérimentations, il démontrera qu'il est possible de remplacer -provisoirement- le sang par de l'eau de mer ! Cette dernière présente des propriétés de restauration physiologique extraordinaires. L'Eau en général, et l'Océan en particulier, ne sont-ils pas perçus comme étant le berceau de la vie !? 

 

Le temps de l'expansion

A l'âge de 40 ans, dans le courant de l'année 1907, il ouvrira son premier dispensaire à Paris (près de la Gare Montparnasse). Le traitement qui y est dispensé est exclusivement réalisé à partir de "plasma marin" ou "sérum de Quinton". Près de 300 injections y sont réalisées par jour. De nombreux centres verront le jour dans la foulée. Sa renommée dépasse largement le cadre national et d'autres dispensaires seront ainsi réalisés à l'étranger. Au coeur de cette approche scientifique se niche une totale remise en question des théories de Darwin.

 

Le temps de l'oppression

La première guerre mondiale, puis l'émergence d'autres recherches personnelles dans l'aéronautique, marqueront la fin de son implication dans cette voie. Le sérum de Quinton était référencé dans le sacro-saint Vidal (dictionnaire des remèdes et médicaments) de 1937 à 1982 (retrait de son autorisation de mise sur le marché). Il va de soi que la simplicité du remède, son innocuité, son efficience avérée... gênent les "autorités médicales" (d'où l'actuelle éclipse de sa découverte) ! Depuis la fin des années 90', le remède de Quinton est plutôt l'apanage des médecines complémentaires.

La "Natur'Eau-pathie" se doit de rendre hommage à ce véritable vitaliste dans l'Âme.


La mer veille...

René Quinton écrivait : "Nous sommes un véritable aquarium marin vivant. Notre milieu organique (les liquides où baignent nos cellules) est en osmose avec le milieu marin : l'eau de mer est en sympathie avec chaque infime partie de notre corps". Cette découverte scientifique rejoint l'affirmation du philosophe Socrate : "la mer guérit tous les mots de l'homme, ceux de l'âme et ceux du corps".
Quel émerveillement de savoir que la mer est d' une telle richesse pour l'Homme ! Elle est son "partenaire-vitalité". Nous pouvons ressentir cela lors de promenades au bord de l'eau... Cette "mer" veille" sur nous... à nous de veiller sur elle en retour, en s'émerveillant et en la respectant.

Le sérum de Quinton est un extrait d'océan, d'eau de mer.
Cette eau est puisée dans l'océan Atlantique loin de tout courant fluvial, de port et est préservée de toute pollution. Le lieu de pompage se fait là où se trouve une forte concentration de phyotoplancton, qui fixe les sels marins. Ce qui  renforcera la qualité de l'eau de mer.

Il existe plusieurs lieux de pompage, notamment dans la Manche pour la France, au large du Brésil et du Japon.

Une fois l'eau de mer collectée, elle sera traitée -en moins de 48h- dans des laboratoires spécifiques à cet effet. L'eau sera d'abord micro-filtrée à basse température, à deux reprises, selon le protocole établi par René Quinton et en conformité avec les normes de la pharmacopée actuelle. Une certaine quantité d'eau de source sera alors ajoutée à cette eau filtrée pour donner le sérum de Quinton isotonique (dans lequel le taux de sel est identique à celui de l'être humain).

Le sérum de Quinton est une "mer veille" qui en fait  un collaborateur aguerrit  en naturopathie !


Le Plasma ou Sérum de Quinton - Remède

L'eau de mer est une solution saline, riche et complexe. Sa composition et sa concentration sont semblables au sérum humain. Sa particularité est de garder une composition constante quelque soit son degré de salinité, comme notre milieu intérieur dont la constance est appelée "homéostasie". L'eau de mer est avant tout minéral avec plus d'une soixantaine de minéraux, d'oligo-éléments ou  "traces elements", d'acides aminés et de micro-organisme.

 

Voyons de plus près sa composition :
- les sels minéraux ou macro-éléments : notez que chez un homme de 70 kg on compte une masse totale de sels minéraux inférieur à 1,4 kg. Les sels minéraux (ou électrolytes car dissout dans l'eau) sont indispensables au travail et à la survie de nos cellules, en assurant notamment leur alimentation en nutriments et en oxygène par transfert osmotique (mouvement allant du milieu le moins concentré en minéraux vers le milieu le plus concentré en minéraux). Ainsi nous retrouverons les cinq principaux sels minéraux  indispensables à notre corps : le sodium (Na+ ), le potassium (K+),  le magnésium (Mg++), le calcium (Ca++), le chlorure (Cl-). La constance des sels minéraux dans l'organisme est le garant d'un équilibre acido-basique !

- les oligoéléments ou "traces elements" ou micro éléments : ils sont appelés "traces" car ils ne sont présents qu'en infime quantité dans un organisme vivant. Chez un homme de 70 kg, on compte une masse totale de 5 grammes d'oligo-éléments (seulement !). Ils interviennent dans l'immunité, dans les échanges transmembranaires, forment le noyau pour les molécules comme le fer pour l'hémoglobine, régularisent les mécanismes hormonaux. Ce sont les "petites mains" indispensables ! Voici les sept "oligoéléments" indispensables : chrome, cuivre, cobalt, iode, fer, sélénium et zinc. L'eau de mer est un concentré extraordinaire d'oligo-éléments (plus de 92 éléments référencés sur le tableau de Mendeleïev) ce qui en fait le milieu le plus adapté et le plus favorable à la vie. René Quinton fut -sans le savoir- le précurseur de l'oligothérapie.
 
- les acides aminés et les micro organismes : un cm3 d'eau de mer contient en moyenne 100 000 micro-algues, 500 000 à 1 million de bactéries, et 10 millions de protéines sous forme d'ARN, d'ADN... sans compter les sels minéraux et les oligoéléments. Notez que des chaines d'acides aminés constituent les protéines, principales composantes des  structures de toutes les cellules du corps humains !
 
Le sérum de Quinton régénère l'organisme et lui donne force et vitalité pour lutter contre les agents pathogènes. Claude Bernard, médecin physiologiste français (1813-1878), disait "le microbe n'est rien , le terrain est tout". La maladie est donc l'expression d'un déséquilibre général et qu'il convient de s'attaquer aux causes profondes.
Le sérum isotonique est un excellent moyen de prendre soin de son terrain et de garder l'équilibre dans son milieu intérieur.


Isotonique ou hypertonique ?

Sérum "Isotonique" : la concentration de sel sera identique à notre  milieu intérieur.

Régulera les terrains "hyper" stressé, actif, anxieux ; recommandé durant la grossesse.

Aucune contre-indication... pour tous !

 

Sérum "Hypertonique" : la concentration de sel sera supérieure à notre milieu intérieur.

Régulera les terrains "hypo" faiblesse, épuisement... Pas de prise le soir.

Contre indication :  les personnes âgées,  les régimes sans sel, l'insuffisance rénale, l'hypertension, grossesse.

 

Où s'en procurer ?

Généralement dans tous les magasins biologiques, en pharmacie ou sur le Net.

Une boite de 30 ampoules de 10 ml est estimée à un coût de 20 à 25 €. 

Sérum de Quinton - Fiche pratique

Le sérum de Quinton peut être utilisé à tout âge du nouveau-né à la personne âgée. Selon le besoin, il se prendra de quelques jours à plusieurs mois. Il pourra s'adjoindre à d'autre traitement et la posologie sera adaptée en fonction du terrain de l'individu.

 

Ses actions : rééquilibrage du système nerveux, stress, trouble de la concentration, épuisement, baisse de tonus et d'immunité, constipation, ulcération, colopathie, intoxication, infection, acné, couperose, dessèchement cutané, eczéma, prurit, ulcère variqueux, dépose d'amalgame dentaire, gingivite, douleurs musculaires, fibromyalgie, hernie discale, trouble articulaire allergie, asthme, rhinite, sinusite, bronchite...

Chez les sportifs pour stimuler avant l'effort et améliorer la récupération après l'effort.

 

Ses modes d'administration :

- par voie orale en ampoule de 10 ml à jeun (garder une minute sous la langue avant d'avaler).

Renouveler plusieurs fois par jour en fonction du terrain et du sérum (Iso. ou Hyper.).

 

- par voie cutané, en spray directe plusieurs fois par jour.

 

- par voie sous-cutanée (uniquement isotonique) c'est "l'hydrotomie percutanée" excellent pour les hernies discales, la gonarthrose... Réalisé par des professionnels expérimentés.



Quinton, le sérum de la vie - Livre

L'ouvrage "Quinton, le sérum de la vie", a été co-écrit par un naturopathe Jean-CLaude Rodet et un journaliste scientifique Maxence Layet.

 

Il est publié aux éditions Le Courrier du Livre.

 

C'est un excellent livre de référence sur le sujet.

Il réalise un pont entre la découverte du sérum au début du XXe siècle et les usages contemporains de celui-ci. Il a été une base essentielle pour réaliser ce "dossier spécial".
Il est complet, simple et pratique.



L'Eau, la médiatrice

Présentation du film-documentaire, réalisé en 2009 par Rodolphe Forget (produit par Loïc Sallet) :

Nous sommes constitués, en nombres de molécules, à 99% d'eau. L'eau pourrait apparaître comme le médicament idéal. Certains, dont nous entendons plus parler aujourd'hui, l'ont pensé et ont mis en application des procédés dans ce sens. Le film donne des éléments de réponses en revenant sur les travaux de trois chercheurs français du XXème siècle : R. Quinton et son plasma à base d'eau de mer qui a permis de sauver des malades condamnés, M. Violet et la mise au point de la biodynamisation de l'eau permettant de fortifier le système immunitaire, et L.-C. Vincent, concepteur de la bioélectronique.
Aperçu du menu du film :
Le plasma de Quinton (jusqu'à la 30ème minute).

La biodynamisation de Marcel Violet (jusqu'à la 61ème minute)
La bioélectronique de Louis-Claude Vincent (jusqu'à la fin).